Actualité : n° 4 Automne-Hiver 2017


N°4 : Le surréalisme espagnol


ESPAGNE : ET MAINTENANT ?

Cette quatrième livraison de Surréalismus nous confrontent aux surréalismes d’Espagne, de ces régions où la figure de Don Quichotte n’est jamais loin du génie lyrique et coloré, plein d’imagination et d’invention, des plus grandes figures du mouvement. Entre révolutions et académismes, les créateurs espagnols se révèlent bien productifs au gré des soubresauts de l’Histoire du XXe siècle. On vous livre ici une série de personnages passionnants et enthousiasmants !


Du siècle d’Or de Miguel de Cervantes à l’expatrié Eugenio Granell, le dossier regroupe la plupart des créateurs par affinités de langues (Andalousie, Iles Canaries, Catalogne ou Madrid) de Rafael Alberti à Emilio Prados, d’Agustin Espinosa à Eduardo Westerdahl, de Leandre Cristofol à Manuel Viola ou d’Alberto à Benjamin Palencia.


Aux côtés de noms bien connus, tels Pablo Picasso, Joan Miró ou Salvador Dalí, figurent également les peintres du groupe El Paso comme Antonio Saura ou Manolo Millares, ou encore le cinéaste Luis Buñuel.


Un numéro mastodonte car, il faut bien le reconnaître, l’esprit surréaliste a particulièrement prospéré en terres espagnoles !


En complément, deux de nos entretiens nous emmènent dans ces mêmes contrées. Emmanuel Guigon qui expose Arthur Cravan à Barcelone et Aube Elléouët qui est l’objet d’une rétrospective au TEA de Santa Cruz de Tenerife.


Nos entretiens rendent aussi hommage au 30e anniversaire du musée d’art moderne de Saint-Étienne grâce au témoignage de Martine Dancer, un de ses conservateurs pionniers et donnent un aperçu de la thèse universitaire de Léa Nicolas-Teboul consacrée au communisme des esprits du groupe surréaliste martyr sous l’Occupation : la Main à plume.

 

2018, sera, pour nous tous, un nouveau défi : Surréalismus deviendra trimestriel et paraîtra à

chaque début de saison !


Rose-Hélène Iché